PRESENTATION

“Je n’ai pas les mots” est le 3e album de DENDANA.

A l’image de sa pochette, colorée, lumineuse mais aussi amère, il illustre avec justesse la traversée entre les rives nord-africaines et européennes. 

Une ouverture qui se ressent dans la voix de ses invités ; 

Charlotte Savary co-signe quelques titres, chante sur l’aérien “Rising of the Veil” et arrange les chœurs de l’album. 

Ben l’Oncle Soul fait une apparition lumineuse en évoquant sa nouvelle paternité sur le duo “Father & Child”. 

Rodrigo Viana harmonise dans un même souffle, le majestueux “Tout Finira”. 

 

Pour façonner un son chaud et moderne, Dendana fait appel à des musiciens d’univers éclectiques (Timothée Robert, Tao Erlich, Pierre Danel, Nirina Rakotomavo) qui apportent chacun leur couleur aux arrangements. Ils enregistrent « à l’ancienne », en live et en analogique, sous l’oreille attentive de Mathieu Gibert du studio One Two Pass It : le son est naturel, ample, habité par la chaleur de la lampe.

Les 11 pièces de cet album, joyeuses et nostalgiques, sont axés autour d’un titre pivot: “Nord-Sud” qui définit sa trajectoire de l’Algérie vers la France. Les rythmes Gnawa, Touareg, Afro-Samba côtoient étroitement la chanson française aux influences plurielles, à l’image d’un pays aux multiples origines.

Compositeur, arrangeur et guitariste aux influences blues & folk du désert, Dendana chante l’autre, celui qu’il est devenu en quittant son pays (“Nemchi Biid”, “Paris”), mais aussi pour l’autre, celui qu’il invite à s’ouvrir à la liberté, à ne pas craindre la différence (“la Rumeur”, “l’Arabe”, “Passer ma route"). 

La chaleur, la lumière, c’est ce que cet album dégage : qu’elle soit une lueur dans le désert, ou la dernière fenêtre allumée à l’étage d’un immeuble en béton, elle continue de danser et jamais ne s’éteint. 

  • Facebook
  • Twitter
  • YouTube
  • Instagram

© DENDANA - 2020

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now